George Orwell sur le sionisme et la Palestine

Je viens de terminer la lecture d’un article très intéressant de Giora Goodman sur le site de la revue Agone (lien), où on apprend que l’écrivain britannique avait sur le Proche-Orient une position clairement antisioniste, alors que la plupart des intellectuels de gauche de l’époque – dont plusieurs de ses amis – étaient des sionistes invétérés!

L’opinion exprimée n’est pas sans rappeler celle de Gandhi qui prenait naturellement parti pour ceux qu’on appellera plus tard les Palestiniens. Evidemment c’est le type d’information tue tellement le « politiquement correct » a longtemps imposé de passer sous silence toute critique un peu trop virulente contre l’Etat hébreu!

Publicités
Publié dans Actualités et politique, Conflit israélo-arabe, Lectures, Seconde guerre mondiale, Shoah | Laisser un commentaire

La doublepensée des temps modernes

Concept développé par George Orwell dans son roman 1984, la doublepensée désigne le fait de devoir accepter deux discours opposés et contradictoires, mettant en veille tout esprit critique. Si l’écrivain britannique l’a inventé pour décrire la propagande des régimes totalitaires, force est de constater que cela s’applique entièrement aux démocraties libérales actuelles!

Car en permanence, depuis tout jeunes, nous somme soumis à des contradictions insurmontables :

-L’autodétermination, c’est bien (cf l’éclatement de la Yougoslavie). Le Kosovo peut devenir indépendant, mais les Criméens n’ont pas le droit de se rattacher à la Russie ou encore les Serbes et les Croates de Bosnie à leurs patries respectives!

-Le passé colonial de la France est honteux – mais nos gouvernements peuvent faire des interventions néocoloniales (celle en Libye en 2011 ressemble étrangement à l’expédition de Suez de 1956…) et l’Armée française rester en Afrique un demi-siècle après la décolonisation.

-Le communautarisme est tout ce qu’il a de plus antirépublicain ; il faut défendre la laïcité, véritable religion d’Etat – mais la classe politique peut s’aplatir aux dîners annuels du CRIF et voter des lois mémorielles pour faire plaisir à leurs clientèles électorales.

-Le complotisme/conspirationnisme doit être combattu. On peut accuser Poutine et les services secrets russes d’avoir organisé les attentats de Moscou de septembre 1999  (exemple sur ce lien) mais surtout ne pas faire de même avec les attentats du 11 septembre 2001 et les services secrets américains, à seulement deux ans d’écart!

-La démocratie doit être défendue, mais les électeurs ne doivent pas « mal voter » – par exemple Français et Hollandais en 2005, de même que les peuples arabes lorsqu’ils ont enfin droit à des élections pluralistes  (Algérie en 1991, Palestine en 2006, Egypte en 2011…) – ce qui nous conduit au point suivant.

-L’islamisme, c’est le mal – mais l’Occident peut être ami avec les monarchies du golfe qui financent les groupes les plus fanatiques et violents partout dans le monde – et pourquoi pas les aider directement comme en Libye, en Syrie (tant qu’ils combattent les méchants!).

-La liberté d’expression est sacrée, mais on peut intenter des procès à quiconque se montre trop blessant à l’égard d’une communauté (loi Pleven) ou a une vision de l’Histoire hétérodoxe (pénalisation du négationnisme…).

-Il faut sauver la planète, être écologiste. Mais il faut consommer et produire toujours plus. Et naturellement on ne peut se passer de voitures!

Sexisme : il faut être féministe, mais montrer des femmes-objets sur les panneaux publicitaires est acceptable.


Bref, la liste est interminable. Un tel sujet mériterait une encyclopédie tant la bêtise du discours dominant est abyssale!

Publié dans Actualités et politique, Ecologie, Histoire - Autres, Islamisme | Laisser un commentaire

Mon programme politique!

Il est trop facile de critique le monde politique et journalistique si on n’a soi-même rien à proposer en échange. J’ai retrouvé ces quelques propositions stockées dans les brouillons de ce blog, à mi-chemin entre socialisme authentique, écologie radicale (décroissance), souverainisme et (je dois l’admettre) un certain nationalisme. C’est un peu un condensé de tout ce que j’ai pu écrire.


Economie :
-Interdiction de tout panneau publicitaire, de toute téléprospection, de tout démarchage à domicile. Toute publicité imposée aux citoyens sera déclarée illégale.
-Plafonnement des revenus à dix fois le salaire minimum.
-Sortie de l’euro, retour à la monnaie nationale.
-Rétablissement des droits de douane très élevés dans de nombreux domaines.
-Programme de relocalisation agricole et industrielle.
-Revalorisation des métiers pénibles, par une pénurie de main d’oeuvre organisée s’il le faut.
-Prison ferme pour les entrepreneurs embauchant illégalement des immigrés.
-Nationalisation de secteurs clé comme la finance : les diverses banques seront fusionnées en un seul service public.
-Interdiction de la spéculation (tout achat d’actions se fera désormais sur le long terme).
-Versement à tout citoyen d’un revenu minimum garanti qui remplacerait les diverses aides et allocations, mais qui sera soumis à un certain nombre de conditions : avoir la nationalité française, ne pas avoir commis de délits et de crimes (le revenu baisserait en fonction des infractions commises), etc.
-Pour le règlement de la dette publique et du déficit, trois étapes : défaut partiel, rééchelonnement, émission monétaire – quitte à créer de l’inflation.
-Surtout, le plus important : sortie claire et nette de la « société de croissance » en admettant que la croissance économique ne reviendra plus (l’état stationnaire a été atteint depuis longtemps).

Ecologie :
-Tout producteur de richesses devra assumer les déchets qu’il rejette : le principe du retour à l’envoyeur sera consacré.
-Programme de sortie du pétrole, comme si un choc pétrolier devait bientôt arriver.
-Limitation drastique de la circulation de voitures pour rendre les villes à nouveau respirables.
-Incitation massive aux transports en commun et à d’autres moyens de déplacement.
-Grand programme d’isolation des logements et d’économie d’énergie.
-Lutte contre l’obsolescence programmée et psychologique. Obligation pour les producteurs de machines de réparer ces dernières, même très longtemps après leurs ventes : les garanties seront largement étendues.

Nation, identité, communautarisme :
-Programme d’assimilation très strict envers les nouveaux arrivants sur le territoire national, qui ne pourront plus être régularisés ou naturalisés sans remplir un certain nombre de conditions (test de langue, connaissance de l’Histoire de France, des moeurs des Français, des droits de l’homme, de la Constitution etc.).
-Lancement d’une campagne nationale et internationale pour encourager les peuples du Tiers-Monde à ne pas émigrer, précisément pour lutter contre la xénophobie.
-Grand programme pour défendre et mieux enseigner la langue nationale.
-Nouvelles émissions de télévision pour valoriser l’héritage grec et romain sur la culture française.
-Lutte contre le communautarisme : dissolution du CRIF pour atteinte aux valeurs républicaines (en référence à la citation du député Stanislas de Clermont-Tonnerre) et suppression de toutes les lois mémorielles en commençant par la loi Gayssot. Lutte contre le lobbying communautaire de toute sorte.

Sécurité :
-Création de la garde populaire, groupe de citoyens volontaires qui assureront la sécurité de leurs quartiers, inspirée des communards de 1871.
-Entrainement à l’autodéfense pour les citoyens qui le souhaitent.

Politique étrangère :
-Sortie de l’OTAN et de l’Union Européenne.
-Politique d’indépendance nationale par rapport aux Etats-Unis et à l’Union européenne.
-Rapatriement de toutes les troupes françaises déployées à l’étranger.
-Cessation totale des guerres « d’ingérence humanitaire ».

Constitution :
-Mise en place de la démocratie semi-directe voire directe avec remise en cause du mandat représentatif dans certains cas (retour au mandat impératif) : les électeurs pourront désormais destituer les élus en cas de manquement grave à leurs devoirs. Les référendums pourront porter sur de très nombreux sujets. Les sujets devront être clairs et compréhensibles (il faut éviter les mascarades comme celle de 2005 sur le traité constitutionnel européen).
-Mise en place du scrutin proportionnel pour les élections législatives.
-Election des sénateurs au suffrage universel direct.


Liste non exhaustive naturellement!

Publié dans Actualités et politique, Criminalité, Ecologie, Economie, Histoire de France, Immigration | Laisser un commentaire

Robert Cialdini – Influence et manipulation

Comprendre et maîtriser les mécanismes de persuasion

Je m’écarte de mes lectures habituelles pour entrer dans la psychologie sociale. Voici un ouvrage qui m’a fasciné de bout en bout. Essentiellement axé sur les techniques de marketing, on découvre comment les démarcheurs, les publicitaires, les vendeurs etc. réussissent à manipuler les clients par des stratégies rodées. Ceux qui comme moi ont regardé les vidéos très documentées de l’équipe « Hacking social » ne seront pas dépaysés*, puisqu’on y retrouve plusieurs exemples cités par l’auteur.

Les thèmes abordés sont les suivants : le principe de contraste, la règle de la réciprocité qui est à la base du lien social, la technique commerciale du rejet-retrait consistant à faire en premier une proposition abusive pour que la suivante paraisse raisonnable en comparaison, le principe de cohérence et la règle de l’engagement (utilisée par exemple lors de la guerre de Corée par les communistes chinois pour endoctriner les prisonniers américains), le principe de preuve sociale (traitant du comportement moutonnier nous faisant imiter inconsciemment le groupe), la règle de la sympathie et l’importance de l’apparence (les criminels beaux et séduisants ont ainsi des peines plus légères!), la soumission à l’autorité et la réaction à la rareté ou réactance, consistant à susciter de l’intérêt pour un produit en faisant croire à une future pénurie.

Ce livre est un indispensable qui aide à ouvrir les yeux sur le monde qui nous entoure, nous protégeant des escroqueries en tout genre, nous mettant en garde contre nos automatismes.


*Les épisodes suivants me sont revenus à l’esprit : « L’habit fait le moine », « La rareté fait-elle la qualité? », « La soumission au costume », « Pourquoi acceptez-vous parfois des requêtes coûteuses et pénibles »? ou encore « Nos opinions sont-elles influencées par la majorité? » etc.

Publié dans Actualités et politique, Criminalité, Economie, Guerre de Corée, Histoire des Etats-Unis, Lectures | Laisser un commentaire

Les contradictions de l’extrême-gauche léniniste

J’ai souvent souligné sur ce blog la schizophrénie des courants de pensée d’extrême-droite identitaire avec une multitude d’exemples à l’appui (guerre d’Algérie, Bumidom, Espagne franquiste etc). Mais je pense qu’aucun bord politique ne mérite d’être à l’abri de telles critiques, et pour le centenaire de la prise des pouvoirs par les bolchéviques et le déclenchement de la guerre civile russe (un des conflits les plus importants du XXème siècle et pourtant assez mal connu) il convient de se pencher sur l’hypocrisie de ceux qui ont fait et continuent à faire l’apologie de la nouvelle Russie sans aucun esprit critique.

Notamment ceux qui pensaient que la torture, la répression sociale, l’impérialisme, le militarisme, le travail forcé, les exécutions sommaires, les arrestations arbitraires, la censure… étaient des choses assurément détestables quand pratiquées par des puissances occidentales traditionnelles, mais à accepter et même à encourager si le pouvoir en question devenait « révolutionnaire »!

Qu’ont fait donc tous les Trotski, les Dzerjinski & Cie, si ce n’est appliquer une ultra-violence que les belles âmes trouvaient scandaleuses ailleurs – par exemple, dans les guerre coloniales? Pourquoi tolérer les actes de l’Armée rouge et de la Tchéka, si c’est pour condamner les mêmes types de systèmes répressifs ailleurs?

On peut légitimement poser la question à tous ceux qui continuent à admirer béatement Lénine et ses compagnons!

Le refus du culte de la personnalité était pourtant présent dans les paroles de l’Internationale : Il n’est pas de sauveur suprême/Ni Dieu, ni césar, ni tribun !

Publié dans Actualités et politique, Histoire de la Russie | Laisser un commentaire

[Parenthèse] La société de consommation est intrinsèquement raciste!

Quand on feuillette le dictionnaire Larousse, on ne peut être que frappé par les définitions que l’ouvrage donne du racisme :

Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.

Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes : Racisme antijeunes.

Car si la première, me semble-t-il, fait consensus, la seconde prête à rire tant les « catégories déterminées de personnes » sont innombrables!

Dans ces conditions, que faut-il penser de l’injonction permanente à consommer par la publicité? N’est-ce pas une incitation à la haine permanente envers les pauvres, cette « catégorie déterminée » qui n’a pas les moyens d’acheter les produits vantés? La société de consommation incite à la haine de classes!

Appliquons donc totalement la loi Pleven sur l’incitation à la haine raciale : supprimons toutes les publicités!

Publié dans Actualités et politique, Ecologie, Economie | Laisser un commentaire

Papillon (film, 1973)

Le sentiment que j’ai éprouvé après avoir revu ce film fut assez étrange… d’un côté on ne peut pas dire que le bagne de Cayenne soit une gloire nationale, de l’autre cela fait tout de même plaisir de voir une production hollywoodienne traiter d’une histoire bien française! Finalement l’impérialisme culturel états-unien n’a pas que du mauvais. Adapté du roman (partiellement) autobiographique du même nom d’Henri Charrière, on assiste à l’éprouvant martyre de Steve McQueen et Dustin Hoffman du fait des conditions de détention extrêmement dures du système pénitentiaire de la Guyane durant l’entre-deux-guerres.

Une grande oeuvre, autant immersive que puissante, narrant une histoire cruelle, à visionner au moins une fois dans sa vie.

Publié dans Criminalité, Films, Histoire de France | Laisser un commentaire