Combattre l’extrême-droite? Oui, mais sérieusement…

Dans une semaine, le premier tour des législatives aura lieu, élections qui devraient logiquement être les plus importantes dans un régime parlementaire (puisque malgré tout, dans la Vème république, le gouvernement reste responsable devant l’Assemblée nationale). Des élections à la proportionnelle à un seul tour nous auraient évité la mascarade bonapartiste à laquelle on a eu droit – même les sympathisants FN auraient été satisfaits puisque ils auraient eu environ 20 % de députés – mais passons, je voudrais aborder le sujet de la percée de l’extrême-droite et la façon dont certains la combattent, et mal.

A quelques jours du second tour de la présidentielle, j’étais tombé sur une vidéo des Guignols de l’info, ironisant sur le fait que le Marine Le Pen voulait renvoyer des immigrés n’occupant que des métiers ingrats et mal payés. Sans doute les humoristes ne se rendent pas compte de l’effet catastrophique de ce type de discours. En gros, les « Français de souche » sont des feignasses alors que les immigrés travaillent dur… Avec le chômage structurel et massif que nous subissons depuis quatre décennies, j’ai quelques doutes sur le stéréotype des « métiers que les Français (plus généralement les Européens) ne veulent plus faire ». Peut-être faudrait-il revaloriser ces derniers, améliorer les conditions de travail et augmenter les salaires en demandant plus d’efforts aux employeurs (quitte à faire augmenter l’inflation) ?

S’il est important de combattre l’extrême-droite, il ne faut sûrement pas le faire avec cette idéologie de gauche bourgeoise, mondialiste, BHL-ienne, libérale, si présente dans le monde médiatique et artistique. Cette gauche qui ne se rend même pas compte qu’elle méprise les prolétaires, et qui n’a nullement à subir la concurrence de la main d’oeuvre étrangère. Qui considère l’immigration comme un phénomène impossible à endiguer – personnellement je considère qu’elle nous est indispensable de la même façon que le commerce triangulaire l’était au système esclavagiste sur le continent américain…

Pour combattre le Front national, il faut donc le faire avec une alternative sérieuse au système actuel. Se réapproprier les mots, arrêter de faire du « populisme » une insulte, alors que ce terme définissait les révolutionnaires russes d’avant 1917, ceux-là mêmes qu’Albert Camus mettait en scène dans sa magnifique pièce de théâtre « Les Justes ». Arrêter de faire des concepts d’identité, de souveraineté, de nation, de patrie etc. des gros mots…

Pour combattre l’extrême-droite, il faut s’attaquer à son corpus idéologique et souligner son immense hypocrisie (sur bien des points semblable à celle de la gauche caviar). Les nostalgiques de l’ancien impérialisme qui vomissent le multiculturalisme, comme si un Empire pouvait être autre chose multiculturel. Tantôt libérale ou antilibérale, elle fut souvent antisociale (le FN a beaucoup socialisé son discours faisant oublier ses origines). Historiquement en première ligne pour défendre les riches et les puissants, hostile par principe à « l’égalitarisme », elle est anti-populiste donc!

Critiquer cette hypocrisie reviendrait naturellement à remettre en cause l’échiquier politique dans son ensemble. Comme je le disais dans un précédent article, on pourrait très bien formuler une critique radicale de l’immigration, mais avec un vocabulaire d’extrême-gauche. Il suffirait de souligner ce qu’est réellement l’immigration imposée à un peuple : fasciste, colonialiste, raciste, capitaliste, ultra-libérale…

En tout cas, si j’ai critiqué précédemment les candidats Artaud et Poutou sur le sujet, il y a clairement eu une amélioration nette en ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon, qui a pris des positions beaucoup plus raisonnables (ça peut expliquer en partie son score très honorable). Ainsi peut-on lire dans son programme « La première tâche est de permettre à chacun de vivre chez soi car émigrer est toujours une souffrance pour celui ou celle qui part« .

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Economie, Esclavage, Immigration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s