Carlos Giménez – Les professionnels


Cette compilation toujours autobiographique prend la suite de Barrio. L’auteur est devenu adulte, a déménagé à Barcelone pour travailler dans un studio de bandes dessinées. Il est beaucoup moins sombre que les précédents, la plupart des histoires sont loufoques et absurdes, mais inspirées du réel vécu du dessinateur. L’humour est par moment assez gras, autant prévenir le lecteur (ça ne m’a pas dérangé à titre personnel).

L’ombre du franquisme est aussi beaucoup moins présente, son seul rappel est ce passage où le héros attendant un rendez-vous galant se retrouve pris dans une manifestation contre la dictature (et sa répression), avec le panneau de propagande « 25 ans de paix » en décor…

Autre aspect révélateur et très intéressant de ce tome : on se rend compte que ce qui a finalement profondément bouleversé et transformé l’Espagne ne sont pas les thèses révolutionnaires (anarchistes ou marxistes) très présentes dans les années 30, mais l’influence de l’American way of life dans la culture populaire, le capitalisme de consommation étant finalement indépassable!

Un auteur que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et que je conseille fortement.

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire de l'Espagne, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s