Antonio Altarriba, Kim – L’art de voler

La biographie en bande dessinée d’un simple paysan d’Aragon né en 1911, contée par son fils se mettant (avec brio) à sa place. Le jeune homme qui connait une authentique misère après l’exode rural, découvre l’anarchisme, plus précisément le communisme libertaire de la CNT/FAI durant les années 30, dont il partageait les idéaux égalitaires… que beaucoup de compagnons s’empresseront d’abandonner dès qu’ils pouvaient s’élever socialement! Mobilisé durant la guerre de 1936-1939, il participera à la bataille de l’Èbre, vivra la retirada et de nombreuses péripéties en France occupée  – manquant de peu de se faire déporter – rejoignant la Résistance quand il sera repéré par un groupe de maquisards.

Après la Libération ce passé militant ne l’empêchera pas de revenir dans l’Espagne franquiste, d’y épouser une femme catholique faisant preuve de bigoterie (dont la biographie est contée par les mêmes auteurs dans « L’aile brisée »).

Ce roman graphique est assurément une grande oeuvre, riche en aventures et en émotions, augmentée d’un long texte en postface, où l’auteur écrit que son père estimait que les jeunes doivent apprendre que « l’argent est le cancer qui pourrit l’humanité ».

Je le conseille vivement!

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire de France, Histoire de l'Espagne, Lectures, Seconde guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s