Une carte animée sur la guerre civile russe

Dans la continuité de l’article précédent. La Révolution de 1917 a une importance telle qu’elle bénéficie logiquement d’une bibliographie abondante. Pourtant les livres consacrés à la guerre civile qui l’a suivi (1918-1922) sont beaucoup moins nombreux j’ai l’impression, du moins dans la langue de Voltaire. J’avais pu lire celui de Jean-Jacques Marie (favorables aux bolchéviques), survolé celui de Dominique Venner (favorable aux Blancs), un autre encore est sorti en début d’année d’Alexandre Jevakhoff.

La complexité du sujet et la multiplicité des acteurs rendent le conflit difficile à résumer, nous assistons avant tout à l’effondrement puis à la reconstitution d’un empire, dans le sillage de la Première guerre mondiale. Cette carte animée permet d’y voir bien plus clair, rend plus aisée la compréhension de la Deuxième guerre mondiale deux décennies plus tard, répondant partiellement à la question de savoir comment et pourquoi l’URSS a résisté à l’opération Barbarossa.

Je regrette évidemment qu’elle n’explique pas tout, je relève comme absences :

-Les « Blancs » Polonais ou Finlandais sont par exemple très différents des Blancs russes, les premiers représentaient de nouvelles nations indépendantes alors que les seconds étaient désireux de conserver une « Grande Russie une et indivisible ». Il s’agissait d’une première forme de décolonisation de l’Empire russe, permise précisément grâce à la Révolution, que Lénine aurait bien voulu annuler après l’avoir provoqué comme le montre la guerre soviéto-polonaise de 1920…

-Des révoltes de forces révolutionnaires anti-bolchéviques comme celles de Nestor Makhno en Ukraine, des insurgés de Kronstadt ou encore de Tambov, plus généralement celle des armées vertes, ne sont pas montrées, alors même que la question de l’insurrection paysanne est essentielle pour comprendre le conflit.


J’oubliais : sur la question de savoir qui sont les gentils et les méchants… le temps passant et les connaissances s’accumulant, on devient plus mesuré. Il est impossible de savoir ce que serait devenue une Russie aux mains des Blancs dirigés par les plus extrémistes d’entre eux, qui n’auraient sûrement pas rétabli l’Assemblée constituante de 1918 et se seraient bien vus à la tête d’une république dictatoriale….

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire de la Russie, Première guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s