Une métaphore très juste de Serge Latouche

J’étais en train de penser à une métaphore pour décrire mon scepticisme immodéré de la classe politique et de la société de consommation, mais finalement je me suis souvenu qu’elle venait de Serge Latouche, dont on peut lire sur cet entretien datant déjà d’une décennie :

Dans le problème de la drogue, il y a les drogués et les drogueurs. Ces derniers, on les connaît, se sont regroupés au sein du Conseil mondial pour le développement durable qui regroupe tous les plus gros pollueurs de la planète. Soit deux mille firmes transnationales. Et les drogués, c’est nous. Le problème, c’est que les drogués ont du mal à ne plus fréquenter leur dealer plutôt que d’entreprendre une cure de désintoxication. Et comme les drogueurs ne veulent pas que les drogués se libèrent, rien de tel, dès lors, que de l’euphorisant.


Donc voilà, le capitalisme produit des sociétés de drogués, et la quasi-totalité de l’échiquier politique ne propose que la production et la répartition de la drogue, alors que le bon sens voudrait plutôt que l’on mette en place une bonne cure générale de désintoxication! Et à l’image du Rif dont les sols sont épuisés par les plantations de cannabis, l’addiction mondiale au consumérisme n’est pas sans poser d’énormes problèmes écologiques…

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Ecologie, Economie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s