Dominique Lormier – Fiers de notre histoire

dominique-lormier-fiers-de-notre-histoire

Parce que l’Histoire de France est avant tout une grande épopée.

Une historiographie récente passe son temps à fustiger et rabaisser le rôle historique de la France. Ainsi les Français de 1940-1945 sont-ils présentés comme des collabos, des racistes, des antisémites et des lâches, libérés par la seule volonté des Américains. La Grande Guerre de 14-18 n’est pas mieux traitée. Les périodes de la Révolution et de l’Empire se résument à la Terreur puis au règne d’un Napoléon tyran et sanguinaire, faisant la guerre à toute l’Europe pour son bon plaisir. L’Ancien Régime se réduit à un Moyen Âge obscurantiste et intégriste, peuplé de rois incapables et défaitistes, menant leur peuple à des débâcles militaires en série contre des Anglais invincibles.
Mais qu’en est-il réellement de notre Histoire ? De nos victoires militaires avérées et de nos prétendus revers diplomatiques ? N’est-il pas temps de retrouver quelque fierté dans notre épopée commune ?
Cet ouvrage captivant balaye les clichés habituels, sans pour autant faire une apologie béate et nationaliste de notre histoire. De nos ancêtres les Gaulois, plus éclairés qu’on ne le croit, au rôle réel de la Résistance française à la Libération, découvrez un livre résolument optimiste, libéré des préjugés idéologiques de la décadence, ayant pour objectifs de se réjouir véritablement des belles pages de notre Histoire. Car le peuple de France a été et restera un grand peuple, envers et contre toutes les turpitudes de l’Histoire. 

Le nom de l’auteur ne m’était pas inconnu, et sans surprise le côté chauvin et patriote de la couverture annonce la couleur. Mais c’est du chauvinisme bon enfant et jamais désagréable, typique de cet écrivain (j’avais déjà lu « Comme des lions » où il réhabilitait le soldat de 1940). On regrette d’emblée l’absence de cartes, de bibliographie et le peu de notes de bas de pages, il y aura juste quelques références citées. Le livre est essentiellement axé sur l’histoire militaire, mais pas seulement, par exemple les grandes figures artistiques et intellectuelles de l’hexagone sont aussi rappelées.

Les Gaulois sont rapidement évacués, il ne mentionne pas l’invention de la cotte de maille de leur part et le fait que les Romains se sont aussi inspirés de leurs casques, cela aurait pu être un motif de fierté!

La suite est progressivement plus détaillée. Il remet en cause l’image d’un Moyen-Âge qui serait obscur. J’ai appris un certain nombre de choses sur Bertrand du Guesclin, héros français qui a vaillamment combattu les Anglais au cours de la Guerre de Cent ans.

On évite par contre les sujets qui fâchent comme les sanglantes guerres de religion…

Dominique Lormier s’étend longuement sur trois grandes périodes : les guerres de la Révolution et de l’Empire (1792-1815), la Première puis la Deuxième guerre mondiale, qui occupent ensemble plus de la moitié de l’ouvrage (par contre il n’y a rien entre et rien après 1945…). Il cite Jean Tulard pour défendre Napoléon contre ses détracteurs mais il critique aussi une certaine historiographie contre-révolutionnaire. En revanche on constate d’étranges absences comme la campagne d’Egypte et la contre-insurrection en Espagne (1808-1814), à peine évoquées…

Pour la Deuxième guerre mondiale l’auteur démonte le mythe d’un peuple français collaborateur, imprégné d’idéologie vichyste et antisémite, relève par exemple la proportion très élevée de Juifs qui n’ont pas été déportés.

L’auteur termine l’ouvrage en rendant un bel hommage à la Résistance et aux combattants de la Libération ; peut-être aurait-il pu parler également des « vichysto-résistants », représentatifs de la complexité de cette époque.

Un contenu sympathique et toujours enrichissant, à défaut d’être indispensable ; j’aurais apprécié qu’il fouille d’autres périodes « sombres » sujettes à un masochisme systématique.

Publicités
Cet article a été publié dans Antiquité, Histoire de France, Lectures, Moyen Âge, Première guerre mondiale, Seconde guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s