La Révolution russe dans le dessin animé Anastasia (1997)

Le cinéma est politique, ou du moins porteur d’idéologies, même quand il n’y parait pas. Selon ses convictions personnelles, on va naturellement accuser tel ou tel film de promouvoir des idées allant dans un tel ou tel sens. Pour ma part je pense que montrer des histoires de princes et de princesses à des millions de jeunes enfants n’a rien d’anodin – encore que les productions Disney ont beaucoup évolué sur ce point, que de chemin parcouru depuis le Blanche-Neige de 1937!

Le centenaire de la Révolution russe approche, l’occasion de voir comment un évènement aussi complexe, riche et important (il y a eu au moins deux révolutions, celle de « Février » qui verra la chute du Tsar, celle « d’Octobre » qui sera le coup d’Etat bolchévique contre le régime républicain…) fut traité dans un dessin animé à gros budget datant de 1997, qui contrairement aux apparences, n’est pas issu des studios Disney.

Grâce à Anastasia, on apprend ainsi :

-qu’en 1916 il n’y a aucune guerre mondiale affectant la Russie ;

-qu’il n’y avait aucune pénurie, aucune grève, aucun conflit social ou politique, aucune remise en cause du Tsar – en revanche on peut montrer la famille impériale vivre dans des palais somptueux… pour quiconque connait un minimum la situation explosive du pays à ce moment là, ce n’est pas ridicule, c’est indécent ;

-que la Révolution a éclaté uniquement à cause d’un maléfice lancé par le méchant Raspoutine (qui, semble-t-il, est méchant pour être méchant!) ;

-qu’une décennie après le renversement du Tsar, le peuple russe était nostalgique de l’Ancien régime, tout cela en chanson s’il vous plait! En vérité même si beaucoup de Russes détestaient les dirigeants bolchéviques, ils les préféraient encore à une restauration de la situation sociale pré-révolutionnaire. Il me semble que l’on ne souligne pas assez à quel point l’extrémisme de certains « Russes blancs » a contribué à la naissance de l’URSS à l’issue de la guerre civile (1917-1922).

Bref, que du bonheur dans ce film d’animation sur la tragédie des Romanov. Peut-être est-ce moi qui ait tendance à tout prendre trop au sérieux. Pour ma part, que l’on puisse présenter un évènement aussi capital d’une telle façon a quelque chose d’inquiétant…

Le magazine l’Histoire a sorti un numéro spécial sur le sujet qui est assez complet, je le conseille.

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire de la Russie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s