Bestiarius, un manga d’heroic fantasy au temps de l’Empire romain

bestiarus-tome-1

Je discutais un jour avec un ami du fait que l’univers fantastique soit toujours associé, dans l’inconscient, à l’époque médiévale, où les armées étaient de petites tailles ; que c’était dommage qu’il ne le soit pas à l’époque de la Rome antique, où la discipline, l’organisation et les effectifs étaient tout autres! Des oeuvres de ce type doivent très certainement exister, mais elles sont alors peu connues.

Je suis tombé sur ce manga qui a donc attisé ma curiosité vu son thème : des monstres et peuples non-humains sont présents à l’époque de l’empereur Domitien. Rome est à son apogée mais également montrée sous un jour sombre, exterminatrice et réduisant à l’esclavage les populations qui lui sont hostiles, humaines ou non-humaines. Seuls une poignée d’individus résistent, et avec acharnement.

Après avoir lu les trois premiers tomes, je constate les clichés habituels du shonen (exagération dans la progression des protagonistes et leurs exploits, vengeance recherchée etc.), pour autant ce n’est pas trop dérangeant. Il y a aussi un je-ne-sais-quoi qui rappelle le film Gladiator à partir d’un moment de l’histoire, mais je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte.

Un manga efficace en tout cas!

Publicités
Cet article a été publié dans Antiquité, Esclavage, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s