Piazza Fontana (film, 2012)

piazza-fontana
12 décembre 1969, une bombe fait un carnage dans une banque à Milan. L’évènement reste dans les mémoires comme l’attentat de la Piazza Fontana et marque le début des « années de plomb » en Italie. Les coupables ne seront jamais clairement identifiés. Dans un premier temps un groupuscule anarchiste est suspecté, mais il s’avère que le terroriste avait des curieux liens avec des néofascistes désireux d’un ordre autoritaire, notamment… la proclamation de l’état d’urgence! L’infiltration des groupes radicaux dans le cadre de la stratégie de la tension est bien évoquée.

On est en pleine guerre froide, le Parti Communiste Italien est alors très puissant, certains dans l’ombre sont prêts à tout pour empêcher le gouvernement de centre-droit (notamment Aldo Moro) de se rapprocher avec la gauche, y compris s’il le faut à créer un climat de guerre civile. Il est fait allusion à un moment au Gladio, le réseau stay-behind italien conçu pour résister à une éventuelle invasion soviétique, quand une cache d’arme est découverte et doit absolument rester secrète.

Le climat de l’époque est bien rendu, un film très efficace.

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire - Autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s