Un entretien de Christian Ingrao sur les intellectuels dans la machine de guerre SS

Je n’ai pas lu le livre dont il est question, « Croire et détruire ». Mais ce bref entretien (cinq minutes) datant de 2010 est passionnant. Le climat de l’entre-deux-guerre en Allemagne est très bien expliqué pour comprendre la tragédie qui suivra.

Retenons le passage sur la peur de la destruction de l’Allemagne, d’un monde entouré d’ennemis. Exemple de prophétie autoréalisatrice vu ce qui arrivera en 1945!

Conclusion par rapport à l’actualité (même si je n’apprécie pas le Reductio ad Hitlerum) : ceux qui aujourd’hui tiennent des discours apocalyptiques et ultra-anxiogènes ne nous veulent pas du bien. Et plus précisément par rapport aux problèmes qui nous touchent, bien réels : ils ne cherchent pas à les résoudre de façon rationnelle mais juste à les utiliser à leurs propres fins.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Première guerre mondiale, Seconde guerre mondiale, Shoah. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s