Michel Collon – Je suis ou je ne suis pas Charlie?

Michel Collon - Je suis ou je ne suis pas CharlieRéflexions sur la guerre, la terreur, l’Islam et la liberté d’expression

12 questions pour débattre

1. Jihadistes : la France innocente ?
2. Arabie Saoudite et Qatar financent le terrorisme ?
3. Les Etats-Unis ont-ils armé ces terroristes ?
4. Eurojihadistes en Syrie : Opération Ben Laden bis ?
5. L’antisémitisme se répand : à cause d’Israël ?
6. Islamisme et islamophobie : musulmans suspects ?
7. La France, c’est la liberté de la presse ?
8. Fallait-il publier ces caricatures ?
9. Qui a rapproché Charlie de l’Otan  et de BHL ?
10. La théorie du complot, un piège ?
11. Le 11 septembre français : quelles conséquences ?
12. Que faire ?

Michel Collon fait assurément un travail nécessaire et salutaire, dénonçant les guerres néo-impérialistes aux conséquences désastreuses et ce qu’il appelle les « médiamensonges », sa façon de nommer la désinformation. Les extraits qu’on peut trouver en ligne de son « Poker menteur » sur la guerre civile en Yougoslavie durant les années 90 sont à ce titre très éclairants!

Il rappelle ici que le terrorisme islamiste fut utilisé à de multiples reprises par les Etats-Unis pour déstabiliser leurs ennemis, la responsabilité de la France dans ce domaine, celle des journalistes aussi qui poussent à la guerre en Syrie, ou encore les crimes commis par les forces d’occupation américaines en Irak, les crimes israéliens contre la population de Gaza ; le virage atlantiste voire néoconservateur d’une partie de la rédaction de Charlie Hebdo, tout en notant très justement que le dessinateur Charb était pro-palestinien et Wolinski pro-cubain. Il est peu tendre avec Philippe Val, Caroline Fourest et BHL : à raison!

A ceux qui critiquent les théoriciens du complot, il répond que la théorie de la naïveté ne vaut pas mieux, tout en se montrant prudent avec tout ce qui circule sur internet.

Le problème, c’est quand Michel Collon reste bloqué dans le logiciel d’extrême-gauche tiers-mondiste des années 60. Sur ce point il est très caricatural, c’est plus que dommage vu que ça gâche un peu l’intérêt de son propos. Il n’a aucune nuance ou presque, on apprend ainsi que le gouvernement afghan pro-soviétique des années 80, ce n’était que du bonheur. Et plus globalement, que tout est la faute de l’Occident. Aucune cause interne au monde arabo-musulman n’est relevée, alors qu’un intellectuel comme Malek Bennabi avait finement analysé dans la « colonisabilité » les causes de la décadence de cette civilisation.

Un autre aspect très irritant de son discours est quand il traite de l’immigration, du racisme, du passé colonial etc. Autant je pense que le parallèle est juste sur la politique étrangère, autant il est absurde sur la politique intérieure. Un exemple parmi d’autres se trouve quand il est écrit que la France ne s’adapte pas à ses immigrés… évidemment : la France n’a rien à adapter du tout, puisque ce sont les étrangers qui ont un devoir de s’assimiler et pas l’inverse! Et pour ce qui est de la non-intégration de certaines populations et d’un certain racisme des autochtones, il faut davantage chercher dans le gouffre culturel, les discours victimaires les plus grotesques ou bien le comportement de certains voyous qui pourrissent la vie à tout le monde.

A titre de comparaison, malgré la guerre d’Indochine il n’y a pas spécialement de racisme anti-asiatique en France. Et parallèlement de sérieux problèmes envers certaines populations immigrées existent en Norvège, en Suède etc (le racisme héritier des vikings sans doute?). On pourrait citer d’autres exemples comme le cas des Africains installés en Chine qui vivent une véritable désillusion. Précisons que des Français de toute origine et de toute religion s’intègrent très bien et ne posent aucun problème, et c’est tant mieux, je ne fais sûrement pas dans la généralisation.

Michel Collon qui montre dans cet essai qu’il est parfaitement conscient que les flux migratoires que l’on connait sont consubstantiels au capitalisme tient donc un discours aussi décevant qu’étonnant en victimisant systématiquement les immigrés. Au contraire le PCF était autrefois capable de tenir un discours critique et raisonnable (cf la lettre de Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris dans le journal l’Humanité daté du 6/01/1981 ou bien un célèbre tract de 1991 « l’opinion des communistes »).

Reste au final qu’il y a tout de même de nombreuses réflexions judicieuses. L’essai datant de mars 2015 consécutif aux attentats du 7 janvier reste toujours actuel vu les évènements récents et tragiques dans l’hexagone.


-La présentation de l’essai :

-Une vidéo plus récente de la chaîne Thinkerview :

-Son site internet : http://www.investigaction.net/

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire - Autres, Histoire de France, Histoire des Etats-Unis, Immigration, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s