Alain Soral – Comprendre l’Empire

Alain Soral - Comprendre l'Empire

Demain la gouvernance globale ou la révolte des Nations?

Quand on prend le bon vieux nationalisme maurrassien, on le mélange avec une pincée de marxisme, on le saupoudre d’un certain gauchisme tiers-mondiste – une bonne dose de provocation, de démagogie et de vulgarité aussi… ça nous donne du Soral. Que l’on apprécie ou pas, force est de constater que la recette de cet ancien du PCF passé au Front national (avec qui il a finalement pris ses distances) est très efficace! Très nombreux sont les internautes à suivre ses vidéos (conférences, entretiens… sa dernière après les attentats de Paris a dépassé les 850 000 vues) et aller régulièrement sur son site Egalité et Réconciliation. J’en fais partie. Ce qui ne m’empêche pas d’être affligé par moments (outrance du discours général, quelques délires comme quand il parlait de restauration de la monarchie, obsession sur les Juifs…).

Mais venons-en à « Comprendre l’Empire », son best-seller (plus cent mille exemplaires vendus) sorti début 2011. Je l’ai lu, et ça a été assez pénible puisqu’on a droit à une sorte de brouillon assez confus. Le personnage se débrouille beaucoup mieux à l’oral qu’à l’écrit! Nous avons ici un texte à l’état brut, succession de courts paragraphes, avec souvent des phrases qui n’en sont pas puisque la plupart du temps elles n’ont même pas de verbes… Si on aime la France il faudrait penser à respecter davantage la langue nationale! Aucune note de bas de page, les sources sont rarement citées à l’exception de quelques ouvrages. En fait il donne l’impression d’avoir lu de nombreux livres et d’avoir tout mélangé en vrac!

Qu’en est-il du contenu, du fond de sa pensée? Globalement il nous explique un gros complot judéo-maçonnique/bancaire/mondialiste. Ce qu’il dit ici, d’autres l’ont dit avant lui, de façon beaucoup plus convaincante. Et sans tomber dans cette espèce de « socialisme des imbéciles » assez caricatural.

Il reprend le mythe de la loi du 3 janvier 1973 (ou « Pompidou-Giscard-Rothschild »), cause de tous les maux, de l’endettement faramineux. La financiarisation à l’extrême de l’économie avec toutes les conséquences néfastes que cela apporte est une chose, mais par contre cette fable est facilement réfutable.

Concernant le Front national, ce dernier n’est sûrement pas contre le système mondialiste. C’est un parti-repoussoir qui l’a au contrairement largement servi, malgré les apparences. Il a au passage sali le concept de patrie, de nation, plus encore que les stupidités gauchistes. Soral le reconnaît d’ailleurs quand il affirme « FN et SOS Racisme, même combat » (chapitre 6, p.182-183) mais aussi dans « Abécédaire de la bêtise ambiante ». Alors pourquoi l’essayiste continue et a continué si longtemps à faire l’apologie du FN s’il est au courant de ce spectacle? Ce parti a déjà géré des municipalités, et ça s’est mal passé : les électeurs ont été rapidement déçus. Il a en plus été une véritable girouette, tantôt en étant libéral-reaganien (Jean-Marie Le Pen) tantôt socialisant (sa fille Marine…). Je reste impressionné toutefois par le vide de leur programme…

Pour autant, l’auteur a-t-il tort sur le reste? Il a raison sur les dîners du CRIF. Il est difficile de critiquer le communautarisme pleurnichard pratiqué par certains quand on voit cette mascarade annuelle. Il a raison quand il recherche la réconciliation nationale et non l’affrontement identitaire, tout en étant contre l’immigration. Il se démarque des Eric Zemmour et autres Renaud Camus sur ce point, même si le fond de leurs pensées les rapproche beaucoup. Il est vrai que ce ne sont sûrement pas les excités de type « Riposte laïque » qui vont nous aider à comprendre le monde musulman…

Il a raison par rapport à tous les BHL, Glucksmann, Attali, Finkielkraut, Cohn-Bendit, Kouchner & Cie. Ce n’est pas très dur dans le même temps!

Mais il simplifie abusivement la géopolitique. Il ne prend aucune distance par rapport à la Russie de Vladimir Poutine qu’il admire beaucoup (point commun avec Aymeric Chauprade dans « Chroniques du choc des civilisations ») ou encore pour le Vénézuela de feu Chávez. La France n’est pourtant ni la Russie ni le Vénézuela, ça ne lui a pas traversé l’esprit que ça n’avait aucun sens de vouloir imiter ces modèles… L’hexagone n’étant pas un pays pétrolier, il ne risque donc pas d’y avoir de « Chávez français »!

Il dénonce la politique de démantèlement de la Yougoslavie, à juste titre. Mais il défend aussi l’Iran « anti-impérialiste », qui a pourtant aidé à cette entreprise en alimentant les forces bosniaques en même temps que la CIA en 1992-1995 (même s’il faut reconnaître qu’il a ensuite refusé de reconnaître le Kosovo « indépendant ») !

D’abord marxiste, on apprend en lisant cet ouvrage qu’il préfère finalement Proudhon, Bakounine et Georges Sorel au socialisme scientifique du duo Marx-Engels (chapitre 4).

On l’a compris : Alain Soral n’est pas à une contradiction près. Pourquoi un tel succès alors? D’une part parce qu’il ratisse large, et probablement que beaucoup de Français en ont marre de tous les mensonges entendus à longueur de journée, dans de très nombreux domaines. Je préfère personnellement d’autres auteurs qui dressent un constat similaire mais avec une bien meilleure argumentation. Jean-Claude Michéa (qu’il cite) par exemple a été une révélation pour moi. D’autres essayistes encore sont très percutants et novateurs. Serge Latouche pour le courant de la décroissance critique de façon acerbe l’économie devenue véritable religion etc.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Economie, Histoire - Autres, Histoire de France, Immigration, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s