Arnaud Kalika – La Russie en guerre

Arnaud Kalika - La Russie en guerre

Mythes et réalités tchétchènes

Trop souvent traitée sous l’angle du cliché, la guerre en Tchétchénie fait l’objet d’explications simplistes où manipulation et théorie du complot occupent une place prépondérante.

En Tchétchénie, il y a du nationalisme tchétchène autant que du « choc des civilisations », de la conviction autant que du banditisme et du terrorisme.

Tchétchènes contre Russes ?

La réalité est loin de répondre à cette vue manichéenne. Le lecteur rencontrera ici des Tchétchènes anti-russes tout à la fois islamistes par intérêt, indépendantistes de coeur et fonctionnaires à temps partiel dans une milice pro-russe, mais aussi des Tchétchènes partisans de Moscou ou des militaires russes coupables de trafic d’armes avec les séparatistes.

Arnaud Kalika offre ici une explication accessible à un public large de ce qui se passe réellement en Tchétchénie, pulvérisant au passage, preuves à l’appui, les discours partisans de nombreux médias occidentaux.

Maintenant que j’y repense, longtemps il a suffi de prononcer « Tchétchénie » pour jeter immédiatement l’opprobre sur Vladimir Poutine, plus généralement la Russie et le peuple russe, comme si ce dernier était collectivement responsable… L’affaire est entendue, nul besoin de réflexion! Sauf que voilà, une fois encore la réalité est beaucoup plus complexe qu’on le dit. Comme pour les guerres en Yougoslavie avec la fable des grands méchants Serbes, j’ai donc fini par avoir des doutes sur ce manichéisme ambiant. Surtout quand on voyait l’ancien gauchiste devenu néoconservateur André Glucksmann en première ligne pour défendre la cause tchétchène. Le même qui a soutenu ardemment la guerre en Irak!

Ce livre de qualité fut publié fin 2004, à une époque où Aslan Maskhadov et Chamil Bassaiev vivaient encore. Les exactions des troupes fédérales ne sont pas tues, ni celles de la milice de Kadyrov (acteur clé de la « tchétchénisation » du conflit) ni le fort ressentiment anti-russe sous-jacent dans cette région remontant au moins au début du XIXe siècle à l’époque de la conquête ; ni les actes souvent immondes de certains rebelles tchétchènes et l’intransigeance de leur nationalisme (les minorités non tchétchènes ont ainsi subi un véritable nettoyage ethnique sous Doudaev…) et la place de l’islam dans ce dernier.

Ces rebelles sont divisés en nombreuses factions et clans, mais aussi politiquement et géographiquement… Ce qui explique l’état de guerre civile permanente, par-delà l’indépendantisme, durant les années 90 – divisions dont les Russes ont essayé de tirer profit au maximum. Du côté loyaliste les relations entre Moscou et le clan Kadyrov ne sont pas forcément au beau fixe, les velléités autonomistes du second déplaisant au premier.

L’auteur connaît assurément le sujet, et fait preuve d’une honnêteté et d’une rigueur louables. Peut-être (avis très personnel je précise) sous-estime-t-il les manipulations des services secrets dans la radicalisation de la rébellion, une accusation qu’il rejette un peu rapidement alors qu’elles sont très courantes dans les guerres de guérilla et de contre-insurrection. Il s’agit de plus d’une pratique qui existait en Russie avant même l’ère soviétique (KGB, Tchéka…) : déjà au temps de l’Okhrana, police secrète du Tsar, la provocation était courante pour discréditer l’opposition.

Autre défaut : l’absence de carte, qui aurait été bien utile pour se repérer. Heureusement une chronologie, une brève présentation des principaux protagonistes et une bibliographie sont présentes à la fin de l’ouvrage.

Néanmoins cela ne lui enlève en rien ses qualités d’analyse.

Rappelons au final que le peuple russe est touché par un terrorisme similaire aux récents attentats de Paris depuis au moins deux décennies…

Publicités
Cet article a été publié dans Criminalité, Histoire de la Russie, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s