Elysium (film, 2013)

Elysium

Une planète Terre surpeuplée, polluée et pauvre, avec ses habitants rêvant de rejoindre massivement une station spatiale où vit une minorité de privilégiés bénéficiant d’un niveau de vie très élevé : ce thème des miséreux voulant rejoindre ce qui leur semble être un véritable jardin d’Eden a un arrière-goût d’actualité des évènements de l’année 2015…

Dans ce film américain réalisé par Neill Blomkamp (District 9), métaphore futuriste des flux migratoires du Tiers-monde vers l’Occident paradisiaque (ici cela évoque surtout les migrations des pays d’Amérique latine vers les Etats-Unis), la solution serait simple : il suffirait que les privilégiés fassent partager les bienfaits de leur technologie (en matière de médecine dans cet exemple) à tous les Terriens et les problèmes seraient réglés. On aimerait tellement que tout soit aussi simple!

Le film lui-même est correct même si avec cent millions de dollars de budget on pouvait quand même s’attendre à mieux. Le scénario notamment aurait pu être enrichi, l’idée de base était loin d’être mauvaise.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Films, Immigration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s