Fahrenheit 451 (film, 1966)

Fahrenheit 451

Adapté du roman de Ray Bradbury du même nom (que j’avais lu quand j’étais au collège après avoir étudié les « Chroniques martiennes »), réalisé par François Truffaut, mais le film est britannique. Il met en scène un univers dystopique où les pompiers brûlent les livres au lieu d’éteindre les incendies, où la culture et les connaissances sont méprisées. Il a assez bien anticipé la culture ou plutôt l’inculture de masse ainsi que « l’enseignement de l’ignorance » (formule de Jean-Claude Michéa) avec actuellement les émissions de télévision au niveau intellectuel très bas… L’écrivain semble s’être inspiré de « 1984 » sur certains personnages.

Dans le film l’ambiance est assez bien retranscrite, la musique est bien choisie. Les décors évoqueront la science-fiction de l’époque naturellement, ils ont un peu vieilli mais ce n’est pas trop dérangeant.

A voir.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Films, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s