Pierre-Jean Luizard – Le piège Daech

Pierre-Jean Luizard - Le piège Daech

L’Etat islamique ou le retour de l’Histoire

Le groupe État islamique, inconnu il y a encore quelques mois, a fait une entrée fracassante et sanguinaire dans l’actualité internationale. Profitant des crises en chaîne qui secouent l’Irak et la Syrie, « Daech » a pris le contrôle d’une vaste région et dispose aujourd’hui de gigantesques ressources financières. Sa volonté de construire un État le distingue nettement d’Al-Qaïda.
Rompant avec nombre de commentaires à chaud, l’historien Pierre-Jean Luizard, grand spécialiste de la région, essaie de comprendre les succès de l’État islamique, dans le contexte de déliquescence des États de la région, notamment l’Irak et la Syrie. Il met au jour des logiques moins visibles, locales autant que mondiales, sociales autant que religieuses, dont les racines remontent au début du siècle dernier, à l’époque où l’Europe dessinait les frontières actuelles du Moyen-Orient.
Dans cet essai qui fait dialoguer l’actualité immédiate et la grande Histoire, l’auteur explique pourquoi nous sommes aujourd’hui tombés dans le « piège Daech ».

Publié début 2015, voici un ouvrage synthétique allant droit à l’essentiel. Dès le premier chapitre on comprend rapidement les succès de l’organisation, vue par la population arabe sunnite d’Irak comme une armée de libération! L’auteur retrace le passé historique pour comprendre comment la région en est arrivée là, la Syrie et l’Irak étant, dès leur création, des Etats peu viables. Notons que les Etats-Unis ont été d’un parfait cynisme en soutenant tour à tour Saddam Hussein puis ses ennemis… Il analyse la situation ainsi que le rôle des pays voisins dans le conflit (le Liban et la Jordanie gravement menacés, l’Arabie Saoudite qui a financé des mouvements qui se retournent contre elle et la Turquie dont le gouvernement a joué l’apprenti sorcier).

L’organisation elle-même est décortiquée : ses origines, ses troupes, ses institutions ainsi que sa propagande. La question de l’identité réelle de sa direction est posée. Quant à ses exactions, elles sont volontairement commises pour choquer l’opinion publique occidentale, la provocation faisant intégralement partie de sa stratégie. Dans la conclusion du livre l’auteur estime que la coalition formée fait une grave erreur en combattant aux côtés des acteurs iraquiens responsables en grande partie du désastre actuel…

Je ne vais pas décrire en détail le contenu (je renvoie aux comptes-rendus plus bas), cela dit une petite critique me semble nécessaire quant à la présentation du début du conflit syrien au chapitre 4 : si le régime d’Assad a de toute évidence une lourde responsabilité dans le pourrissement du soulèvement en jouant la carte de la confessionnalisation, n’y a-t-il pas eu dès le départ, en 2011, une tentative de déstabilisation de l’étranger pour des raisons géopolitiques? Pour l’ancien ministre Roland Dumas cette guerre était planifiée bien à l’avance! C’est le seul point sur lequel l’historien me déçoit, le reste est d’excellente qualité.

A titre personnel j’ai toujours été frappé par le discours médiatique dominant, très dur avec certaines dictatures arabes et très indulgent avec d’autres!

A lire pour finir, deux résumés :

http://www.lesclesdumoyenorient.com/Pierre-Jean-Luizard-Le-piege-Daech.html

https://lectures.revues.org/18355

———

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire - Autres, Histoire de l'Irak, Histoire de la Syrie, Histoire de la Turquie, Histoire des Etats-Unis, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s