Jacques Ferrandez – Liban

Jacques Ferrandez - Liban

Lu à la suite de « Voyage en Syrie » dans la même collection (ce dernier se parcourt trop vite malheureusement), celle-ci prend place juste après le départ des troupes d’occupation israélienne en mai 2000 suivi de l’armée du Liban Sud, auxiliaire de ces dernières. On peut voir à quel point le Hezbollah est populaire et bien implanté, et donc combien il est stupide de le diaboliser de manière simpliste comme cela est trop souvent le cas… L’auteur revient naturellement sur la guerre civile de 1975-1990, toutefois il me semble utile de préciser qu’elle fut loin d’être exclusivement identitaire et communautaire : il y eut de nombreux affrontements à l’intérieur même des communautés, autrement dit entre chrétiens, entre sunnites, entre chiites etc… (exemple des combats entre Amal et le Hezbollah en 1988).

Un voyage qui nous montre de nombreuses facettes du pays du Cèdre autrefois nommé la « Suisse du Moyen-Orient » en raison de sa prospérité.

Notons la présence à l’époque, déjà, d’un million de travailleurs syriens au Liban (lire cet article datant de 2004 de Courrier international).

Publicités
Cet article a été publié dans Conflit israélo-arabe, Histoire - Autres, Histoire de la Syrie, Immigration, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s