Green Zone (film, 2010)

green_zone_affiche_grandeVu lorsqu’il était à l’affiche, j’avais été alors happé par ce film qui revenait sur le tout début de la guerre d’Irak en 2003, sur l’incroyable campagne de désinformation sur les « armes de destruction massive » ainsi que, plus intéressant, sur le démantèlement de l’Etat iraquien, en l’occurrence la dissolution de son armée. Naïvement l’administration Bush assimilait le parti Baas au NSDAP du IIIème Reich. Seulement l’Irak était tout sauf l’Allemagne nazie…

Les résultats, on les connaît : les Arabes sunnites qui soutenaient Saddam Hussein se sont précipités dans une insurrection violente qui a fini par donner cette monstruosité connue sous le nom de Daesh/Etat islamique… A ce titre certains dialogues sont très pertinents : ceux qui étaient bien informés de la situation savaient que le pays était une poudrière et qu’une telle politique ne pouvait que déclencher une guerre civile.

Paul Greengrass comme à son habitude (Bloody Sunday, La mort dans la peau, Vol 93…) a pondu un film très immersif et réaliste, qualités que j’ai beaucoup appréciées. A mon sens une oeuvre sous-évaluée, il n’a que 6,9/10 sur le site Imdb.com.

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire de l'Irak, Histoire des Etats-Unis. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s