[Parenthèse] Le traitement médiatique de Srebrenica…

Il est surprenant que vingt ans après la tragédie de Srebrenica, les commentaires des journalistes soient toujours les mêmes, les articles se ressemblent tous dans leur médiocrité. C’est toujours le même constat dans le traitement médiatique du conflit : simplification à l’extrême d’une guerre civile aussi complexe que cruelle (autrement dit : simplifier revient à mentir) ; silence sur les souffrances serbes (en l’occurrence les villages autour de l’enclave victimes de raids terroristes pendant les trois années qui avaient précédé le massacre de juillet 1995 ; quelques rares articles ont toutefois signalé les crimes de Naser Oric) ; silence sur le rôle de l’Allemagne et des Etats-Unis qui ont encouragé les Etats à faire sécession de la Yougoslavie, donc au déclenchement de la guerre ; silence sur le fait que ces mêmes sécessions étaient anticonstitutionnelles, mais en plus dans le cas de la Bosnie complètement absurde vu que le nouvel Etat n’était pas du tout viable. Aujourd’hui le pays est incapable de tenir debout politiquement et économiquement… Les Occidentaux reconnaîtront-ils leurs erreurs un jour?

Rajoutons que la formule rituelle « pire massacre en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale » répétée jusqu’à la nausée, est probablement fausse : la guerre civile en Grèce de 1946-1949 avec 158 000 morts a fait plus de victimes que la guerre de Bosnie (un peu moins de cent mille selon le Centre de documentation et de recherche de Sarajevo). Or elle se déroule aussi en Europe et après la Seconde guerre mondiale…

Quant à la diabolisation de tout un peuple, elle n’a jamais cessé avec la désignation de l’ennemi collectivement responsable : « Les Serbes »! Visiblement la loi Pleven réprimant l’incitation à la haine raciale ne s’applique pas à toutes les communautés…

Comment aurait-il fallu agir à l’époque pour éviter le bain de sang? Il aurait fallu faire preuve d’un minimum de cohérence et de logique :

1) Soit on reconnaissait l’Etat de Bosnie avec Alija Izetbegovic comme président légitime. Donc l’Etat yougoslave (et non pas « serbe » puisque le pays que dirigeait Milosevic se nommait bien « République fédérale de Yougoslavie ») était un occupant illégitime. Donc il fallait aider cette dernière autant que possible, avec livraisons d’armes (ce qui a été fait, même si c’est peu reconnu) voire une intervention directe avec une désignation claire de l’ennemi. Déclencher l’opération Deliberate Force dès 1992, ne pas attendre trois ans de pourrissement criminel. Sauf que… c’était prendre énormément de risques. Si les Bosno-serbes s’étaient livrés à une résistance acharnée, transformant la Yougoslavie en un nouveau Vietnam en plein coeur de l’Europe? Si la Russie de Boris Eltsine avait menacé de ripostes? Si on avait découvert que le régime de Milosevic disposait d’une défense antiaérienne beaucoup plus solide que prévu? La situation, tant politique que militaire, était tout sauf simple, n’en déplaise à ceux qui préfèrent tenir un discours culpabilisant les non-interventionnistes.

2) Soit on refusait de reconnaître l’Etat de Bosnie, du moins pas avant l’accord des Serbes de Bosnie et de la Yougoslavie. Cela aurait été sans doute la meilleure façon de protéger les Bosniaques musulmans, et aurait épargné des années de souffrance inutile. Et éventuellement de faire rentrer toute la Yougoslavie dans l’Union européenne, car ironie du sort c’était l’objectif in fine des nouvelles républiques : se dissoudre dans un nouvel ensemble supra-étatique. Au lieu de cela le « diviser pour régner » a été préféré, les conséquences ont été catastrophiques, jusqu’à tout récemment avec la mystérieuse attaque terroriste en Macédoine de mai (qui a fait plus de morts que les attentats de janvier en France, mais n’a pas suscité le même élan de solidarité…).

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire de l'ex-Yougoslavie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s