Un graphique sur les relations entre banditisme et terrorisme

Jacques Baud - Structuration des réseaux criminels

Structuration des réseaux criminels, tiré du livre de Jacques Baud « La guerre asymétrique ou la défaite du vainqueur », p.18

Ces derniers temps j’ai regardé de nombreux films de gangsters pour parfaire ma culture cinématographique, je constate que souvent les méthodes de ces derniers sont très semblables à celles d’organisations terroristes, même si les objectifs sont très différents. Cela fait réfléchir sur le concept de terrorisme et sa définition pour le moins floue. Quand on lit la biographie de Pablo Escobar par exemple, on voit que le personnage n’était pas officiellement qualifié de terroriste quand bien même il provoqua un déchaînement de violences… Et les cas de ce type sont légion! Une « guerre contre le terrorisme » n’a donc aucun sens si le vocabulaire employé induit en erreur.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Criminalité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s