Quand « l’Histoire » désinforme sur le pacifisme…

L’Histoire est un excellent magazine, produisant la plupart du temps des articles et des dossiers de grande qualité, « référence des passionnés d’histoire » d’après le slogan. Cependant j’ai parfois été irrité par cette bien-pensance très présente dans la ligne éditoriale. A vrai dire j’irai même plus loin : on tombe par moments dans l’information formatée, comme si elle devait forcément aller dans un sens. Il y a donc une fâcheuse tendance à répéter bêtement des vérités officielles quand le sujet est trop brûlant (on l’a vu avec le numéro sur le génocide au Rwanda en avril 2014). Le dernier numéro est ainsi consacré au pacifisme, diabolisé quand il va à l’encontre des objectifs de l’OTAN! Je suis tout simplement affligé après avoir survolé le dossier principal de trouver ceci :

-« Le droit peine à s’imposer à Poutine » lit-on dans l’édito. Est-ce que celui qui a écrit ça est sérieux? Si on doit parler de droit international on devrait juger Georges W. Bush et Tony Blair devant un tribunal international pour leur guerre d’agression contre l’Irak. La Russie a-t-elle envahi un autre pays ces vingt dernière années? Non! Alors arrêtons les bêtises.

-« Face à l’épuration ethnique menée par le régime de Milosevic, face aux risques de génocide, avérés depuis des années dans la région » le gouvernement allemand
Schröder-Fischer (c’est à dire la gauche socialiste et écologiste!) a bien fait de rompre avec le pacifisme allemand lors de la guerre du Kosovo, si j’en crois Johann Chapoutot, professeur d’université. Or non seulement les accusations lancées contre le régime de Milosevic étaient fausses ou alors grossièrement exagérées (lire Serge Halimi et Dominique Vidal), mais en plus le dernier pays à avoir démantelé la Yougoslavie en l’occupant militairement était… l’Allemagne nazie en 1941! Les pacifistes allemands avaient donc d’excellentes raisons de protester.

Armée allemande en Yougoslavie

Caricature tirée de l’ouvrage de Michel Collon « Poker menteur » p.65

Déjà que durant la première phase des guerres de Yougoslavie en 1991-1995 il y a eu énormément de mensonges, que beaucoup continuent encore aujourd’hui, vingt ans après, à mentir… cette désinformation était encore plus visible en 1999 au Kosovo. Certes il y a eu une répression dure contre la minorité albanaise, mais l’Etat yougoslave était alors confronté à une insurrection violente sur une province qui lui appartenait juridiquement et… historiquement! Rappelons un fait très important : l’intervention au Kosovo, c’est à peine quatre ans avant l’Irak! Je précise que ces affirmations ne sont nullement du conspirationnisme, complotisme ou autre (ou alors à la limite du révisionnisme positif) : ces mensonges sont avérés, démontés par des démonstrations. Alors pourquoi persister dans cet aveuglement?

-Pour Jean-Marie Guéhenno, le renversement de Kadhafi en 2011 allait de soi car « que faire quand un dictateur est devenu la principale menace pour son pays?« . Sauf que les massacres imputés au régime de Kadhafi étaient inexistants! Aujourd’hui le public voit bien qu’on a menti sur la guerre en Libye. Et on paie les conséquences de ces mensonges. On relèvera que cette fois-ci l’Allemagne était sur une ligne de non-ingérence, et elle a eu raison vu les énormes dégâts causés par cette expédition néocoloniale digne de celle de 1956 contre l’Egypte.

-Enfin tout cela nous ramène à l’Ukraine, Vladimir Poutine étant naturellement le nouvel Hitler et la Crimée les nouvelles Sudètes… Y a-t-il besoin d’argumenter pour montrer le ridicule de telles comparaisons? Que l’annexion/réunification de la Crimée n’est que la réponse du berger à la bergère, à l’extension de l’UE et de l’OTAN aux portes de la Russie? Les Occidentaux agressent des Etats souverains depuis deux décennies et les rédacteurs préfèrent diaboliser la Russie qui ne fait que conserver sa sphère d’influence proche!

Libre à « l’Histoire » de faire de la propagande atlantiste grossière, mais dans ce cas la revue doit changer de nom et cesser d’avoir des prétentions historiques. Cette discipline réclame de la rigueur et surtout de la modestie! Cela dit cela fait longtemps que le magazine est critiqué pour ses prises de positions (lire ce que disait déjà Acrimed en 2005).

Et puisque Munich est abordé dans le dossier, je repense à cette petite video amusante (je ne suis pas toujours d’accord avec Zemmour et Chauprade mais sur ce point je confirme complètement leurs propos).

 

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire - Autres, Histoire de l'ex-Yougoslavie, Histoire de la Russie, Histoire des Etats-Unis, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s