Joe Sacco – Gaza 1956, en marge de l’histoire

Joe Sacco - Gaza_1956La sanglante offensive sur la bande de Gaza semble toucher à sa fin. Ces évènements récents m’ont fait me souvenir de cette excellentissime BD-reportage de Joe Sacco. Travail d’investigation poussé sur la brève occupation de Gaza par Tsahal fin 1956 dans le contexte de la crise de Suez, véritable guerre d’agression anglo-franco-israélienne contre l’Egypte de Nasser, qui administrait alors la bande (sans pour autant l’avoir annexée comme la Cisjordanie pour la Jordanie).

Il faut rappeler qu’à cette époque la principale puissance qui soutenait l’Etat hébreu était la France, et non les Etats-Unis. C’est d’ailleurs grâce à la IVème république qu’Israël est une puissance nucléaire! De 1948 à 1967 l’opinion française était très largement favorable au jeune Etat (sans doute en raison du sentiment de culpabilité par rapport au régime de Vichy…). Après la guerre des six-jours en revanche il y a eu un basculement progressif, l’image du petit Etat victime, menacé de destruction, s’est peu à peu effritée pour en arriver jusqu’à aujourd’hui.

L’enquête a été menée peu avant l’invasion de l’Irak par les Américains, et le contexte nous rappelle le sentiment d’humiliation ressenti par le monde arabo-musulman.* Et ce que signifie réellement occupation militaire (le retrait israélien de Gaza ne date que de 2005). Et surtout que les tensions autour de Gaza ne datent pas d’hier : dans les années 50 Tsahal combattait les fedayin comme aujourd’hui le Hamas, avec toujours ce cycle infernal terrorisme-répression, et des massacres de civils en conséquence.

Bande dessinée payée au prix fort (vingt-huit euros), ce que je ne regrette absolument pas étant donné sa qualité!

*J’ai retrouvé ce passage révélateur, p.144, de la part d’un passager dans un taxi , en colère : « On est bafoués par la Sulta, abandonnés par les pays arabes. Et maintenant, les Américains nous piétinent, nous et les Irakiens! Après l’Irak, ce sera la Syrie. On va tous se prendre une raclée! » Plusieurs années avant la guerre civile!

————-

PS : ce que disait Benny Morris dans son monumental « Victimes, histoire revisitée du conflit arabo-sioniste », p.324 :

La conquête israélienne et ses lendemains se caractérisèrent par un nombre élevé de tueries injustifiées, visant particulièrement les soldats égyptiens capturés ou sur le repli. Au total les troupes israéliennes tuèrent environs cinq cents civils palestiniens pendant et après la conquête de la bande de Gaza, dont plus ou moins deux cents lors des massacres perpétrés à Khan Younès (le 3 novembre) et à Rafah (le 12 novembre). Plusieurs dizaines de fedayins présumés tombés aux mains des israéliens furent exécutés sans autre forme de procès. De nombreux pillages eurent également lieu pendant la conquête et au cours des quelques jours suivants.

L’historien, pourtant israélien et sioniste, cité d’ailleurs dans le travail de Joe Sacco, a alors fait preuve d’une objectivité remarquable!

Article modifié le 05/01/2015

Publicités
Cet article a été publié dans Conflit israélo-arabe, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s