My Sweet Pepper Land (film, 2013)

My sweet pepper land

Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise…

Recommandé par Gérard Chaliand au journal télévisé, je suis donc allé le voir. Original par le sujet traité (le Kurdistan iraquien, pas longtemps après la chute de Saddam Hussein), les thèmes abordés peuvent se retrouver dans de nombreuses autres régions du monde, à d’autres époques : une autorité difficile à faire respecter dans une zone reculée et sous-administrée, un chef de tribu puissant jouant un peu le même rôle qu’un parrain de la mafia (et dont le patriotisme kurde laisse à désirer), le poids de l’honneur et des traditions, la place de la femme (et on voit des filles qui s’émancipent en participant à la guérilla du PKK)…

Un long métrage singulier, très proche du western par moments, au final assez plaisant.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Films, Histoire - Autres, Histoire de l'Irak, Histoire de la Turquie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s