Rouges et Blancs (film, 1967)

Rouges et blancs

Coproduction soviéto-hongroise réalisée par Miklos Jancso, citée dans le livre de l’historien Jean-Jacques Marie consacré à la guerre civile russe (1) et dont le titre m’intriguait, je dois dire qu’elle est pour le moins déroutante : on est plongé directement dans le conflit, sans explications. Dès le départ on assiste à des exécutions de prisonniers et une traque impitoyable entre soldats et hommes désarmés. Si ce sont surtout les exactions des Russes blancs qui sont montrées, le film est toutefois moins manichéen qu’on pourrait le penser, la violence bolchévique étant également présente. C’est la logique impitoyable de la guerre civile qui est surtout dénoncée.

La mise en scène très travaillée peut rappeler les chefs d’oeuvre de Stanley Kubrick, cela dit on regrettera la quasi-absence de scénario : tout le film semble se résumer à une chasse à l’homme. Heureusement il n’est pas long (moins d’une heure et demi). Une petite perle donc, mais déconcertante. Les Français retiendront particulièrement une des scènes finales avec une charge suicidaire des soldats rouges chantant en hongrois… la Marseillaise!

————

(1) Un travail intéressant mais malheureusement partial. L’introduction peut être lue ici : http://www.cairn.info/la-guerre-civile-russe-1917-1922–9782746706248-page-5.htm

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire - Autres, Histoire de la Russie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s