Underground (film, 1995)

Underground

Réalisé par le célèbre Emir Kusturica, palme d’or du festival de Cannes de 1995, sorti à la fin de la guerre de Bosnie et peu avant les accords de Dayton, je n’avais pas très bien compris son message la première fois que je l’avais vu, même si j’avais apprécié son côté dynamique, rythmé et décalé. Car il faut connaître un minimum l’Histoire de la Yougoslavie pour saisir la métaphore que constitue le scénario : tout un groupe de résistants communistes sont enfermés dans une cave, trompés par le régime titiste leur faisant croire que la Seconde guerre mondiale n’est pas terminée.

C’est un film controversé, car accusé d’être favorable au régime de Milosevic. Or ce n’est pas le cas. Il faut bien avoir à l’esprit que l’Histoire des nations est toujours plus complexe et nuancée que celle servie par les journaux télévisés. De plus, et c’est un fait rarement évoqué, les nationalistes croates ont pratiqué le nettoyage ethnique tout autant que les nationalistes serbes (lire cet article de Libération datant de février 1996). On peut citer l’exode de la population serbe de Krajina juste après sa reconquête par les forces croates lors de l’Opération Tempête en août 1995.

Bref, un film génial, fortement conseillé, qui dénonce avant tout la propagande mensongère de la dictature de Tito.

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire de l'ex-Yougoslavie, Seconde guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s