City of Life and Death (film, 2009)

city-of-life-and-death

Voici une oeuvre très dure dans la lignée d’un « Requiem pour un massacre », narrant les exactions de l’Armée japonaise après la bataille de Nankin en 1937. La première partie semble faire croire qu’il s’agit simplement d’un (bon) film de guerre classique, la seconde se concentre sur les atrocités japonaises : massacres de prisonniers chinois, viols de masse et esclavage sexuel. Le choix du noir et blanc (le film est sorti en 2009) renforce son aspect glauque. Le réalisateur maitrise parfaitement son sujet, et, chose étonnante, les Japonais ne sont pas déshumanisés, loin de là. Notons que John Rabe, curieusement, n’est pas le personnage central du film.

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Histoire de la Chine, Seconde guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s