A propos du coup d’Etat militaire en Egypte (suite)

A quoi ça sert d’organiser un débat télévisé si les intervenants sont d’accord sur l’essentiel? On a eu un magnifique exemple de pensée unique hier dans l’émission de C dans l’air où aucun participant ne remettait en cause l’action des militaires…Dans l’émission du 4 juillet on n’avait au moins droit à Jean-Yves Moisseron qui tenait un discours plus courageux en affirmant que ce putsch était stupide dans la mesure où un président incompétent était transformé en martyr.

Pire encore, alors qu’une fusillade venait de faire une quarantaine de morts au Caire, on réussit à transformer les victimes en bourreaux et les bourreaux en victimes. L’amalgame et la diabolisation sont des armes, hélas, terriblement efficaces. Comme le dit le proverbe, l’enfer est pavé de bonnes intentions…

A lire : le second article d’Alain Gresh, avec lequel je ne suis pas toujours d’accord mais qui ici traite le sujet avec justesse.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire - Autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s