Robert Harris – Fatherland

Robert Harris - Fatherland

Et si l’Allemagne nazie avait gagné la guerre? Tel est le fond de ce roman uchronique terrifiant, proche de 1984 par certains aspects. L’action se déroule en 1964 et le lecteur suivra l’inspecteur Xavier March de la Kripo (Kriminalpolizei soit la Police criminelle) mener une enquête sur un assassinat d’un haut dignitaire nazi. Globalement, contrairement à ce que sa fiche wikipédia aurait pu laisser penser, il n’y a pas de chronologie très précise : ainsi la victoire allemande est tout juste abordée quand le narrateur cite la réussite de l’offensive de 1942 (opération Fall Blau), ce qui sous-entend tout de même que l’échec de l’opération Barbarossa et la défaite à la bataille de Moscou ont bien eu lieu. La suite de la Seconde guerre mondiale est constituée par une interminable guérilla sur le front de l’est, alimentée par les Etats-Unis, avec qui le IIIème Reich est dans une « guerre froide ». La défaite britannique par blocus maritime est brièvement évoquée. Il ne faut pas être très regardant sur certains points : la Suisse est demeurée indépendante car continuant à servir de lieu de négociation ; cela me laisse sceptique car elle est peuplée majoritairement de germanophones, or le nazisme est l’héritier du pangermanisme. De même la carte de l’Europe sous domination nazie, au début du livre, nous montre une France qui a conservé l’Alsace-Moselle…

En revanche en ce qui concerne la description de la société nazie d’après-guerre l’auteur est convaincant (racisme institutionnel, endoctrinement des enfants, monuments gigantesques à Berlin…). Il faut bien avoir à l’esprit que Fatherland est avant tout un roman policier bien mené.

Dans le domaine de l’uchronie je me pencherai à l’avenir sur les deux ouvrages « Et si la France avait continué la guerre » signés Jacques Sapir, Frank Stora et Loïc Mahé, qui ont visiblement reçu de très bonnes critiques.

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures, Seconde guerre mondiale, Shoah. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s