Brève remarque sur le meurtre de Londres et son traitement médiatique

Après Montauban et Toulouse en mars 2012, Boston en avril de cette année, Londres il y a deux jours, le « terrorisme islamique » refait parler de lui. Mais ce qui m’inquiète le plus c’est que la force du terrorisme n’est pas dans le nombre de victimes qu’il provoque mais dans son impact médiatique. Si la presse relaie abondamment l’information alors on peut dire que les terroristes ont réussi leur coup.

Les magazines devraient donc être très prudents avant de faire des unes toutes plus terrifiantes les unes que les autres! Et que dire des journaux télévisés qui ont diffusé le discours de l’assassin qui justifiait son geste? Alors certes le blackout (qui serait, je pense, la stratégie antiterroriste la plus efficace) est impossible à imposer dans une société surinformée et d’autre part il est normal pour un média (presse écrite, télévision, site internet d’information…) de vouloir augmenter son audience. Mais il faut que les journalistes se rendent compte de l’effet désastreux que leur travail peut avoir!

C’est un constat qui fonctionne aussi bien pour un Breivik que pour un Merah. Outre l’usage politicien habituel de ce type d’évènements, c’est l’usage médiatique qui constitue le prolongement du terrorisme!

La guerre asymétrique ou la défaite du vainqueurLe livre de Jacques Baud « La guerre asymétrique ou la défaite du vainqueur » insiste sur le rôle majeur de l’information dans la stratégie de terrorisme.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s