Eugène Zamiatine – Nous autres

Eugène Zamiatine - Nous autres

Une fiction écrite en 1920 en pleine guerre civile russe (1918-1921) alors que le parti bolchévique de Lénine était sur le point de l’emporter ; c’est un roman précurseur dans le style des « dystopies » ou « contre-utopies », qui a inspiré Orwell et Huxley.

Si dans ce genre j’ai beaucoup apprécié 1984, Le meilleur des monde ou encore Fahrenheit 451, en revanche celui-là m’a laissé un goût amer. L’écrivain a le grand mérite d’avoir anticipé le totalitarisme à venir et abordé le lavage de cerveau, malheureusement son style n’est franchement pas agréable (à moins que ce soit la traduction qui ne soit pas à la hauteur?). C’est regrettable car l’histoire, sous la forme d’un journal personnel (quarante « notes » pour deux cents pages), est digne d’intérêts. A vrai dire Nous autres a surtout l’inconvénient d’avoir mal vieilli, subissant l’ombre de ses successeurs, bien plus captivants. Dommage!

Publicités
Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s