Djallal Malti – La nouvelle guerre d’Algérie

Djallal Malti - La nouvelle guerre d'Algérie

Est-ce que dans un proche avenir des livres d’histoire sortiront sur la guerre civile algérienne des années 90 comme il est sorti des livres sur la guerre de 1954-1962 (dont il me semble que la tétralogie d’Yves Courrière fut le précurseur)? Dans son récent « Les accords d’Evian – Succès ou échec de la réconciliation franco-algérienne », l’historien Guy Pervillé estime que le travail est très difficile : peu de documents sont accessibles et trop de zones d’ombre subsistent. De plus il n’est pas certain que cette guerre civile soit vraiment finie, la récente prise d’otage à In Amenas semble confirmer ce point.

Toutefois de nombreuses publications ont déjà été proposées sur le sujet comme ce travail du journaliste Djallal Malti datant de 1999, année de la première élection de Bouteflika. Préfacé par José Garçon, le document est très synthétique et se limite à dix questions/réponses pour une centaine de pages. Amplement suffisant pour saisir la tragédie : démocratie littéralement assassinée, presse mise sous tutelle avec le rétablissement de la censure, militaires corrompus détournant des sommes colossales, niveau de vie catastrophique des civils, manipulation et instrumentalisation de la violence, emploi de méthodes rappelant la guerre coloniale (les anciens groupes d’autodéfense de la « première » guerre d’Algérie devenus les Groupes de Légitime Défense!), violations massives des droits de l’homme, police politique (Sécurité Militaire devenue le DRS) infiltrant la société, exposition d’intellectuels pro-régime (qui se posent en victimes de l’islamisme mais ne font rien d’autres que de la propagande) ou de partis qui étaient favorables au coup d’Etat de janvier 1992 comme le RCD de Saïd Sadi (qui a tout l’air d’être une émanation du DRS!)…

La responsabilité du FIS n’est pas pour autant oubliée. Il y a eu une véritable violence islamiste qu’il ne faut pas sous-estimer. Sur ce point le journaliste est honnête et ne cherche pas à disculper les coupables. Malgré la gravité du sujet le ton reste neutre.

Ceux qui ont déjà lu des enquêtes ou des témoignages sur cette période (comme « Françalgérie, crimes et mensonges d’Etat ») n’apprendront presque rien. A vrai dire c’est surtout la date qui a retenu mon attention : les informations sur la situation réelle du pays et de sa population ont circulé beaucoup plus tôt que je pensais!

Certains passages sont vraiment déprimants. En 1997 le premier ministre français Lionel Jospin avouait ainsi son impuissance : « Le gouvernement français est contraint dans son expression »; ou encore l’existence d’un lobby « pro-algérien » (guillemets de rigueur puisqu’il s’agit bien de l’Etat) dans l’hexagone, la complicité de la communauté internationale, du FMI, l’effondrement du niveau de vie des Algériens durant cette décennie…

Avec le recul on peut juger le bilan de la présidence de Bouteflika depuis 1999 : la violence a beaucoup reculé et la situation économique est moins dramatique (même si elle reste grave : les inégalités et la corruption sont toujours présentes). Il n’empêche qu’on peut se demander si cette dictature militaire tiendra encore longtemps. José Garçon dans sa préface décrit une sorte de structure féodale : différents clans dans l’Armée qui s’affrontent et se reproduisent, unis toutefois par une même peur de la population.

——————–
http://www.algeria-watch.org/farticle/malti.htm

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1999_num_64_2_4864_t1_0419_0000_1

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire de l'Algérie, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s