Nouveau regard sur la bataille de Stalingrad


Je viens de terminer le dossier principal de ce dernier numéro. Comme d’habitude, la qualité est au rendez-vous même si j’ai regretté que les auteurs ont tendance à se répéter (ici sur la différence entre la vision tactique de la Wehrmacht qui s’oppose à « l’art opératif » des soviétiques qui avait déjà été abordé par le magazine…).

Le succès soviétique éclatant qui a beaucoup marqué les esprits a occulté des graves échecs de l’Armée rouge, notamment lors de l’opération Mars autour de Rjev, à des centaines de kilomètres au nord-ouest de Stalingrad, en novembre-décembre 1942 : entre soixante dix-mille et cent mille tués, plus de deux cents mille blessés et malades ainsi que mille six cents chars perdus! Revers qui a tout de même permis le succès de l’opération Uranus. Joukov était en fait beaucoup plus ambitieux que ce qu’on aurait pensé!

Un excellent dossier donc!

A écouter sur France inter, une interview de Jean Lopez :

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-la-bataille-de-stalingrad

Guerres & histoire 11

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire de la Russie, Lectures, Seconde guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Nouveau regard sur la bataille de Stalingrad

  1. Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre blog.
    Intéressant. J’aime bien vos fiches de lecture sur les ouvrages traitant de la guerre d’Algérie, qui m’intéresse depuis peu, bien que ce ne soit pas ma spécialité… étant de gauche également -j’ai cru lire que c’était aussi votre cas-, j’apprécie les critiques du travail de Benjamin Stora que j’ai pour ma part plus de peine à déceler, faute de familiarité avec le sujet.

    Pour revenir à ce billet, sur Guerres et Histoire, en revanche, la qualité ne semble pas forcément toujours au rendez-vous. Sur le dossier (et une thématique je connais mieux), on se contente de compiler les ouvrages anglo-saxons, ici d’ajouter deux ou trois éléments originaux (Jean Lopez oblige), et de présenter ça comme un scoop. Pour les gens avertis, ça ne prend pas. Ceci dit la recette est quasiment la même depuis le début, avec plus ou moins d’intensité.

    Personnellement, je suis aussi en désaccord avec certains aspects du travail de Jean Lopez et/ou certaines idées répétées dans le dossier -supériorité tactique allemande jusqu’en 1945, surfaite à mon avis, et un dédain relatif pour l’URSS et l’Armée Rouge, assez paradoxalement, influencé par une certaine historiographie.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s