Cheval de guerre (film, 2011)

cheval_de_guerre-affiche

Puisque demain « Lincoln » sort dans les salles du cinéma je vais en profiter pour parler de l’avant-dernière oeuvre du réalisateur. Si le fait d’aborder le sujet du cheval pendant la première guerre mondiale était original, le résultat n’est pas forcément à la hauteur.

Spielberg a voulu faire un film qui soit le plus ‘grand public’ possible, on est très éloigné de « Il faut sauver le soldat Ryan ».  Ici, pas de corps démembrés, de « gueules cassées », très peu de sang… Pourquoi pas?

Sauf que non seulement les horreurs de la guerre ne sont pas montrées, mais en plus tout est beau et propre, tout le monde est gentil… Le scénario est tellement niais et mielleux que ça en devient pénible. Certaines scènes deviennent risibles, le cheval qui réussit à passer indemne une ligne de mitrailleuses allemandes c’est quand même énorme!

« Cheval de guerre » n’est pas forcément déplaisant et se laisse regarder. Les paysages sont beaux, la réalisation est impeccable. La démarche de donner le point de vue d’un animal sur la guerre est, il faut le reconnaître, novatrice. A ce propos j’avais trouvé une critique sur internet qui m’avait beaucoup fait rire : le cheval est le meilleur acteur du film!

Notons que les seuls soldats français que le spectateur verra, ce sera uniquement à la fin, une fois la paix obtenue. Typique des films américains : les Français ne combattent pas, c’est bien connu…

Publicités
Cet article a été publié dans Films, Première guerre mondiale. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s