Pierre Vermeren – Histoire du Maroc depuis l’indépendance

Pierre Vermeren - Histoire du Maroc depuis l'indépendance

Sur l’histoire du Maroc indépendant je n’avais lu jusque là que le célèbre « Notre ami le roi » de Gilles Perrault, mais son côté engagé nuisait à sa crédibilité. Il a néanmoins joué son rôle dans la dénonciation du régime de Hassan II : il est d’ailleurs cité dans ce travail de Pierre Vermeren.

Comme son nom l’indique ce dernier retrace l’histoire du Maroc depuis… le protectorat instauré en 1912, période rapidement traitée certes. Sur ce chapitre j’ai été surpris par ce passage : 800 000 hommes pour la guerre du Rif? Cela me parait exagéré, même s’il s’agit  des armées françaises et espagnoles réunies : c’est beaucoup plus que les effectifs des guerres d’Indochine et d’Algérie! D’autant plus que le territoire du Rif est tout petit! Le livre de Nicolas Marmié et Vincent Courcelle-Labrousse donne un nombre moindre, même s’il est considérable. Mais passons, ce n’est pas l’essentiel du sujet.

A partir de 1956, date de l’indépendance, l’histoire du royaume chérifien est mouvementée. On assiste à la fin progressive de l’Armée de Libération Marocaine, dont le roi était très méfiant (il s’appuyait sur les Forces Armées Royales) ; à des règlements de compte entre les différentes factions ; à l’insurrection et la répression du Rif en 1958 faisant plusieurs milliers de victimes.

Vient ensuite le règne de Hassan II à partir de 1961 et la construction d’un Etat autoritaire impitoyable : mise à l’écart et élimination des partis d’opposition, émeutes, tentatives de coup d’Etat voire même de révoltes armées (années de plomb). En 1975 la Marche verte est un véritable coup de génie du roi : elle a permis de faire taire les opposants en faisant appel au patriotisme et d’unifier les Marocains derrière le trône. Toutefois la guerre contre le Front Polisario au Sahara occidental sera très coûteuse : l’armée marocaine subira des pertes lourdes et les finances du pays en pâtiront.

On assiste ensuite à l’endettement public qui asphyxie l’économie du Maroc. Je remarque à ce propos que l’Algérie, à quelques années près, sera confrontée au même problème. Cette crise des dettes publiques est donc ancienne! D’ailleurs si les deux Etats ont des grandes différences d’un point de vue politique (pour le pouvoir marocain la légitimité est traditionnelle et la politique étrangère pro-occidentale quand l’Algérie de cette époque était révolutionnaire et tiers-mondiste), ils partagent au final de nombreux points communs (culture, religion, histoire et pour l’actualité : difficultés économiques, questionnement identitaire, corruption et inégalités sociales…).

Le passage sur la construction de la grande mosquée de Casablanca m’a beaucoup surpris : si bien sûr elle a été un instrument pour asseoir la légitimité religieuse de la monarchie, elle a aussi permis … de répondre aux attentes du FMI en récoltant plus d’argent que nécessaire dans toutes les couches de la société, ce qui a fait baisser l’inflation!

Les élections ont été systématiquement truquées, du début à la fin, y compris après l’alternance contrôlée de 1998. Un dernier chapitre est consacré au règne de Mohammed VI à partir de 1999 (il s’agit de la troisième édition de 2010) où on note une montée des islamistes, même si le PJD (Parti de la Justice et du Développement, grand vainqueur des élections de 2011) n’est qu’une marionnette soumise au Palais. En lisant ce chapitre je me suis souvenu du titre d’un livre sorti en 2006 : « Quand le Maroc sera islamiste » (voir cette video).

Pour finir, les biographies des personnalités importantes (Allal El Fassi, Mehdi Ben Barka, Mohammed V, Hassan II, Mohamed Oufkir, Abraham Serfaty…) dans les encadrés apportent un complément appréciable.

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire du Maroc, Islamisme, Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s