La propagande médiatique

C’est incroyable le pouvoir que peuvent avoir les images! A titre personnel je me suis rendu compte progressivement que sur une multitude de sujets la presse déformait les faits, les exagérait voire faisait tout simplement de la désinformation.

Les faits divers matraqués jusqu’à la nausée participent également à l’intoxication de l’opinion publique, en dépit de leur véritable importance au regard de l’actualité. Sous le masque d’une fausse objectivité le téléspectateur est donc induit en erreur. L’utilisation abusive de l’émotion empêche tout raisonnement, toute prise de recul.

L’archétype de la manipulation reste l’affaire des couveuses au Koweït. Si on essaie de se resituer en 1990, comment pouvait-on réagir quand on voyait ça? Est-ce qu’il était possible à l’époque d’émettre des doutes sur la sincérité de la jeune fille? C’est peu probable… Néanmoins cette affaire a eu un côté positif : elle a montré ouvertement qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qui est débité par les journaux télévisés et son exemple incite les citoyens à s’informer et se questionner.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire - Autres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s