En repensant aux crimes coloniaux

Petit-fils de pied-noir né à Aïn Témouchent je me suis beaucoup intéressé à l’Histoire de l’Algérie. Malheureusement cette dernière est trop souvent instrumentalisée, soit par des politiciens sans scrupules, soit par des associations, soit par des journalistes… de tout l’échiquier politique, car la manipulation de l’Histoire s’étend de l’extrême-gauche à l’extrême-droite.

Je me suis questionné : pourquoi la guerre d’Algérie est-elle autant médiatisée? Et aussi pourquoi y a-t-il autant de désinformation et de surenchère? Car la liste des crimes commis dans l’ex empire colonial est longue! Prenons quelques exemples :

-La pacification du Maroc de 1907 à 1934 a été d’une grande brutalité, particulièrement pour les Rifains de 1921 à 1926. Le général français Augustin Guillaume déclarait : « Aucune tribu n’est venue à nous sans avoir été préalablement vaincue par les armes ». Dans la mesure où la monarchie chérifienne a été la bénéficiaire de ces campagnes militaires il est peu probable qu’on n’entende parler de repentance.

-Le conflit bamiléké au Cameroun dans les années 50 et 60 (à la fois une guerre coloniale et postcoloniale) contre l’UPC a fait plusieurs dizaines de milliers de victimes ; l’Etat camerounais dirigé par Paul Biya depuis 1982 est également l’héritier de cette guerre.

-La guerre d’Indochine de 1946 à 1954 a été plus meurtrière que la guerre d’Algérie. Or le gouvernement vietnamien n’a, il me semble, jamais demandé d’excuses.

Ces trois exemples montrent bien que l’attitude qui consiste à s’excuser de manière sélective est hypocrite. Par ailleurs il est affligeant d’entendre parler de « génocide » alors que la guerre d’Algérie a été une guerre de basse intensité (à lire sur le sujet, un article de Roger Vétillard : pas de génocide en Algérie – précisons que la thèse du génocide vendéen (1793-1795) durant la Révolution française est ultra minoritaire chez les historiens), même si elle est meurtrière.

Pourquoi ce matraquage médiatique alors? La réponse se trouve probablement dans la guerre civile des années 90, également appelée « décennie noire ». Aussi bien pour les opposants laïcs, les apparatchiks du régime et les islamistes, la « guerre de libération » est une source de légitimité. Aussi il y a un consensus dans la classe politique algérienne pour demander des excuses voire des réparations (la population est quant à elle beaucoup plus mitigée).

Pourtant cette surenchère fait beaucoup plus de mal que de bien, aussi bien aux Algériens qu’aux Français. Elle empêche l’apaisement des mémoires et nuit à la compréhension de l’Histoire par le grand public. Moi-même j’ai longtemps cru aux 45 000 morts de Sétif le 8 mai 1945 contre une manifestation pacifique (lire à ce propos cet article de Guy Pervillé sur l’utilisation de ces massacres à des fins politiques)…

Pour l’instant je ne juge pas le discours et l’attitude de François Hollande (je précise que j’ai voté pour lui!), peut-être qu’il parviendra à une véritable réconciliation : il appelle ainsi au respect de toutes les mémoires et souhaite l’accès aux archives pour les historiens, ce qui est une bonne nouvelle. Notre président de la République s’est avant tout comporté comme un diplomate cherchant à faire plaisir à ses hôtes, je le comprends donc parfaitement.

Du côté des historiens, les avis sont partagés : Benjamin Stora suit le pouvoir politique, Daniel Lefeuvre et Jean Monneret s’opposent formellement à toute repentance, Guy Pervillé estime que les excuses sont contraires aux accords d’Evian, Jean-Charles Jauffret pense que le président a donné l’antidote à la loi du 23 février 2005…

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Histoire de France, Histoire de l'Algérie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s